Bruit
du frigo
Création et médiation sur le cadre de vie

Sentier des Terres Communes

Les randonnées périurbaines

Bordeaux Métropole — Juin 2019

 


Accéder au site Le Sentier des Terres Communes :
300 km de parcours / 15 boucles d’une journée / 1 grande boucle de 170 km
Une création Bruit du frigo

  • Le Sentier des Terres Communes propose 300 km d’itinéraires de randonnée à travers la périphérie bordelaise.
  • Le tracé, en forme de chaîne à maillons, est composé de 15 boucles jointives.
  • Chaque boucle correspond à une journée de marche.
  • Une grande boucle de 170 km, cheminant d’une boucle à l’autre, permet de faire le tour complet de la ville en 9 jours.

La randonnée périurbaine, une plongée dans les interstices de la ville contemporaine

Les Randonnées périurbaines sont des marches exploratoires à travers les périphéries des villes. Elles parcourent et relient des paysages hybrides et fragmentés, composés de lotissements pavillonnaires, de grands ensembles, d’anciens bourgs, de voies rapides, de zones industrielles et commerciales, de parkings et de pylônes électriques, mais aussi de parcs et de jardins inattendus, de forêts oubliées, de vieux sentiers et surtout d’innombrables espaces délaissés où se développe, à l’abri des regards, une nature sauvage. Cette nature diffuse et involontaire représente un potentiel formidable d’évasion et de ressourcement, une sorte d’exotisme de proximité.

Le périurbain, terre d’aventure et d’exploration

Le périurbain s’est développé pour répondre efficacement à nos besoins modernes de logement, de déplacement, de consommation et de production.
L’urbanisme chaotique qui en résulte est souvent considéré comme utile mais sans intérêt, et surtout dénué des qualités qui font la ville et des plaisirs qu’elle procure.

Pourtant les périphéries urbaines possèdent des richesses à révéler, des atouts susceptibles de faire évoluer notre regard et nos pratiques, et de construire un sentiment de périurbanité : un vaste territoire, une grande diversité de paysages, un patrimoine architectural insoupçonné…
Ne pourrions nous pas, de ce point de vue, envisager le périurbain comme une terre propice à l’aventure et à l’exploration, à l’instar des grands espaces naturels ? Et imaginer de randonner dans les périphéries comme on randonne en montagne ou à la campagne ?

Le périurbain offre une expérience nouvelle de la randonnée. Le caractère hybride et éclectique des territoires traversés où les lieux, les ambiances et les sons s’enchaînent tel un zapping continu, stimule en permanence nos sens, et confère à la marche une dynamique inédite.