Bruit
du frigo
Création et médiation sur le cadre de vie

Le Sommet de la Gloire

Marseille (13) — Juin 2017

 

À l’occasion de Marseille-Provence Capitale européenne du sport, Bruit du frigo relève le défi d’« Un Air de Jeu » pour permettre la rencontre du grand public avec l’art contemporain, en se prêtant au jeu… du sport ! Une belle occasion de créer une œuvre qui soit utilisable et appropriable, à mi-chemin entre sculpture et mobilier urbain.

Nous souhaitons créer une forme intrigante, comme un outil de sensibilisation à la création artistique contemporaine, tout en favorisant des usages multiples et intuitifs dans l’espace public. En s’inspirant des usages sportifs préexistants dans le parc Henri Fabre, notamment la promenade et la course à pied (seul, en famille, entre amis ou bien accompagné d’un animal), nous avons imaginé une forme à la fois ludique et accessible à tous, de façon à pouvoir s’y projeter facilement, selon ses habitudes et son quotidien.

Le Sommet De La Gloire propose une forme simple et identifiable, faisant écho aux références sportives du palmarès et des gradins. Transformer et tourner en dérision ces images iconiques du sport est une manière d’inviter à une pratique sportive décalée. Ce mobilier sculptural devient alors support d’imaginaire, pour accueillir des formes d’appropriation improvisées, liées au sport mais surtout propre au jeu. Le Sommet De La Gloire invite à rendre inédite une action quotidienne, sportive ou à l’utiliser tout simplement en tant que mobilier urbain. Nous imaginerons un travail graphique peint sur la structure qui est encore à définir pour renforcer son côté insolite. Si la forme est créée pour être le théâtre d’actions quotidiennes, elles peut aussi bien se prêter au jeu d’accueillir des formes artistiques à différentes occasions (inauguration, festival, performance) et ainsi concerner différents publics dans diverses circonstances.

Le podium est le symbole de la compétition sportive qui distingue les trois premiers participants. Si on multiplie le nombre de paliers, on s’approche d’une compétition où tous les participants auraient leur part de gloire, au point d’en faire toute une montagne ! Cette sculpture ironique permet autant aux vainqueurs de célébrer leur victoire, que de faire des exercices de step et jouer à gravir le sommet de la gloire ou d’être les supporters assis sur une mini-tribune multi-directionnelle. Ce podium démultiplié devient le lieu où l’on peut imaginer des concours absurdes, déclamer des poésies, ou même un support de performances artistiques.

Au Parc Henri Fabre à Marseille

Commanditaire :
Mondes Communs en coopération avec L’Entorse